Jowee Omicil : "Let's talk about Sax"

 

 

Né à Montréal de parents haïtiens, le multi-instrumentiste , compositeur, éducateur, et producteur Jowee (prononcer «Joey») Omicil, apporte une perspective nouvelle et spécifiquement Afro-Haïtienne à sa musique. Jowee possède un son distinctif, émouvant, et spirituel, aussi bien lorsqu’il s’empare de ses saxophones et de ses flûtes , que lorsqu’il se met à jouer de sa clarinette ou de l’harmonica.

 

Son père, Joseph Sr., pasteur et professeur d’université créa un orchestre au sein de son église et encouragea Jowee à jouer d’un instrument à vent. Jowee, convaincu, choisit un vieux saxophone alto appartenant à la collection de son premier professeur. Il tomba progressivement amoureux de cet instrument et fut définitivement accro dès l’âge de 15 ans.
Auditeur gourmand, Omicil fut rapidement charmé et envouté par le jeu de plusieurs saxophonistes, dont Steve Coleman, David Sanborn, et particulièrement Kenny Garrett.
Sa persévérance et son implication lui ont permis d’obtenir une bourse pour étudier au prestigieux Berklee College of Music ; il fut par la suite sélectionné pour participer à la colonie d’été du Thelonious Monk Institute, et pour apparaître sur la chaîne jazz de BET.
Voyant plus dans ses instruments que de simples véhicules soufflants servant des improvisations sans but, Jowee s’applique à apporter des significations plus profondes aux compositions originales qu’il enregistre. Cet aspect de sa créativité transparaît à travers la dimension multi-culturelle de son album Roots & Groove, qui fait appel à des musiciens et à des paysages sonores venant de quatre continents.
Jowee fait appel à la liberté du jazz, à la spiritualité du gospel et à l’oralité de grooves universels et ébranlants.

 

« Naked » (Nu) Le nouvel Album de Jowee Omicil

 

 

 

Pour sa 3ème sortie comme un leader ( après « Roots & Grooves » (2009) and « Let’s Do This » (2006), l'Artiste à bois curieux, originaire de Haïti, Né à Montréal, Basé à Miami Jowee Omicil a voulu rendre hommage à ses aînés et à son large environnement culturel. De sa façon chaude, contemplative Omicil a produit un disque qui révèle de nouveaux cadeaux à chaque écoute – Il se livre nu sans prétexte et sans chichis. Pour la plupart « Naked » est un condensé de déclarations compactes, complètes livrées d'une façon spontanée qui parle à un certain principe de liberté. "Le sens de tranquillité et la consécration qui en ressort est une dédicace à l'atmosphère cible que j'ai voulu capturer," indique Jowee Omicil, réalisant une complicité hors du commun avec ses musiciens.

 

En grande partie la basse et la percussion exécutent les paysages musicaux Jowee a cultivé pour ce paquet de compositions en grande partie originales. L'intro " Prayer 4 Coltrane" est la version longue de cet album. Ici Jowee réalise une révérence évocatrice, dévote avec la sensibilité d’une conversation intime avec les esprits qui représente une invocation puissante. En préparant cet hommage Jowee nous confie "j'ai prié avec les chats et leur ai dit que je voulais qu'ils soient totalement libres ; je les ai informé sur leur rôle et qu'ils devraient jouer avec un sentiment de liberté."

 

 

 

 

 

 

Born in Montreal to Haitian parents, Multi instrumentalist-composer-educator-producer Jowee (pron. “Joey”) Omicil brings a novel and distinctly Afro-Haitian perspective to his music. Jowee possesses a distinctive, soulful and spiritual sound on saxophones and flutes that extends to his clarinet and harmonica ventures.

 

His father Joseph Sr., a minister and college professor, envisioned an orchestra in the church and encouraged Jowee to take up a wind instrument. Thus persuaded, young Jowee selected an old alto saxophone from his first teacher’s collection. Steadily and surely he fell in love with the instrument and was hooked by age 15.
Always an avid listener, Omicil quickly came under the spell of a diverse core of saxophonists, including Steve Coleman, David Sanborn and particularly Kenny Garrett. Perseverance and further immersion led to a scholarship to prestigious Berklee College of Music, and eventually to Jowee being selected for advanced studies at the Thelonious Monk Institute’s summer colony, and a feature on BET’s jazz channel.

Not satisfied with crafting mere blowing vehicles for aimless improvising, Jowee invests deeper meanings in the original compositions he records. The multi-cultural dimension of his Roots & Grooves record, engaging musicians and sonic landscapes from four continents, personifies this. Jowee infuses his music with the freedom of jazz, the spirituality of gospel, and an aural universe of soul-shaking grooves.

 

 

« Naked » Jowee Omicil’s new Album

 

 

 

For his 3rd release as a leader (following Roots & Grooves (2009) and Let’s Do This (2006), the inquisitive, Haiti-descended, Montreal-born, Miami-based woodwind artist Jowee Omicil has chosen to pay homage to his elders and his broad cultural background.  In his warm, contemplative way Omicil has produced a disc that reveals new gifts with each listen – stripped bare of pretense and sans frills.  For the most part Naked is a program of compact, complete statements delivered in a spontaneous fashion that speaks to a certain freedom principle.  “The sense of quietness and consecration that you hear comes from the dedication, intention and the target atmosphere that I wanted to capture,” Omicil suggests, achieving an unusual fellowship with his musicians.

 

 

 

Largely bass and percussion execute the musical landscapes Jowee has cultivated for this package of largely original compositions.  The opener, “Prayer 4 Coltrane” is the extended moment on this record.  Here Jowee achieves an evocative, prayerful reverence, invoking a sensibility of communing with spirits that serves as a powerful invocation.  In preparation for this homage Jowee says “I prayed with the cats and told them that I wanted them to be totally free; I instructed them briefly on the cadence, their roles and that they should play within a sense of freedom.”

« Naked » Track Listing

 

 

 

1) Prayer 4 Coltrane    

 

2) Ornette Said    

 

3) Ti Amo    

 

4) Griot Steps (for Kenny Garrett)    

 

5) Afro PC    

 

6) SONNdaY’s Blues (for Sonny Rollins   

 

7) Prayer 4 Japan (for Tsunami victims)   

 

8) Gospel Suite for Dad  

 

9) My Sheppard is a King  

 

10) Footprints   

 

11) I Need That in my My Life  

 

12) Panama (for Steeve Delblond)  

 

13) Micky's Groove Reloaded  

 

14) Bach 2 Bird  

 

15) Naked Kote moun Yo

 

 

 

STAFF : Jowee Omicil, sax, clarinet, flute ;

 

James Quilan, Carlos Albaci, bass ;

 

Michael Piolet, drums ;

 

Ti Wes St. Louis, Jeffrey Deen, percussion ;

 

Harold St. Louis, keyboards.

 

http://www.joweeomicil.com/ (website)

 

 

Jowee Omicil sur Youtube :

 

https://www.youtube.com/watch?v=ktQdciL-9Bk

 

https://www.youtube.com/watch?v=juVbcKGd-Bc

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0